Braver l’hiver en trois étapes

La première règle à retenir : l’humidité est l’ennemi juré des frissons. Alors si vous pensez que plus vous enfilez de couches, plus vous resterez au chaud, vous vous trompez. La seule chose que vous obtiendrez sera un effet sauna. Et, par la suite, surviendra l’effet glaçon causé par votre propre humidité.

Voici alors vos trois nouveaux alliés pour aller jouer dehors. Les trois couches vous permettront de rester au sec et au chaud et vous donneront assez de courage pour profiter des plaisirs sous zéro !

La couche de diffusion : la couche qui vous gardera au sec

Son rôle est essentiellement d’évacuer l’humidité du corps vers la surface du matériel. Vous devrez donc choisir un vêtement dont le tissu sèche rapidement afin de garder votre peau au sec. La laine, le coton et les fibres naturelles sont à éviter; leurs fibres emmagasinant l’eau. La laine de mérinos, qui compose la majorité des sous-vêtements, est plus lente à sécher, mais conserve mieux la chaleur. À vous donc d’évaluer votre propension à transpirer. Les fibres synthétiques (polyester/polypropylène) sont encore le choix idéal. Il vous faudra orienter votre choix en fonction de l’intensité de l’activité ainsi que de la température extérieure.

Découvrez nos sous-vêtements (Femme/Homme).

La couche intermédiaire : la viande dans le sandwich 

Elle ressemble un peu à la couche de diffusion, mais prend toute sa personnalité dans son rôle de gardienne de la chaleur. Même si elle doit permettre le transfert d’humidité vers l’extérieur, sa tâche principale reste de s’occuper de vous garder au chaud. Nous lui attribuons souvent le surnom de « micro doudoune ». Elle sera légère, mince et compressible. Il n’est pas nécessaire que la couche, souvent isolée de duvet naturel ou synthétique, soit très ajustée puisqu’elle doit essentiellement vous assurer aisance et flexibilité de mouvements.

La couche externe : le bouclier

Elle sera votre protection contre les intempéries. Le manteau doit être respirant pour laisser sortir l’humidité des couches internes tout en possédant un niveau d’imperméabilité assez important pour vous protéger des éléments. Il ne faut pas oublier que lorsqu’il fait froid, notre corps doit travailler plus fort afin de nous réchauffer, délaissant ainsi nos extrémités. C’est pourquoi ce sont la plupart du temps nos mains, notre tête et nos pieds qui écopent. Pensez donc à bien couvrir vos extrémités avec des gants ou des mitaines, une bonne tuque, un cache-cou et des bas performants. Ainsi, vous économiserez de l’énergie et pourrez jouer dehors plus longtemps.

Découvrez nos accessoires.

2 Commentaires to “ Braver l’hiver en trois étapes”

  1. Patricia a écrit :Répondre

    J’adore mon manteau , il est plus que parfait 😍
    Chaud , élégant et confortables , idéal pour mon rôle de maman le jour erbium parfait pour le 5a 7 du soir avec une jolie foulard et des bottes plus chic 🙂
    Je l’adore 😍

    1. Geneviève Goulet-Cloutier a écrit :Répondre

      Nous en sommes bien heureux! Alizée vous souhaite un bel hiver avec votre manteau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *