15 GESTES SIMPLES POUR AMÉLIORER SON EMPREINTE ÉCOLOGIQUE

Alors que les débats sur le climat et l’écologie font rage, plusieurs facteurs rentrent en compte en termes de pollution, notamment la création des déchets. Saviez-vous que le Québec fait partie des 4 pires provinces au Canada à ce sujet ? Nous produisons, en moyenne, 1650 lbs de déchets par personne et par an. Voici donc quelques gestes simples pour améliorer notre empreinte écologique.

À LA SALLE DE BAIN

© Tabitha Mort

À LA CUISINE

  • Les épiceries en vrac sont de plus en plus répandues. Il suffit d’aller magasiner avec ses sacs réutilisables et ses contenants pour ensuite arriver chez soi et n’avoir rien à déballer.
  • Certains types d’aliments sont à diminuer comme le café en capsule ou les aliments emballés individuellement. Il est important de privilégier le café en grain par exemple ou les boules à thé à la place des sachets de thé. Les bouteilles d’eau sont à éviter aussi.
  • Préférez également les produits saisonniers et locaux. Ils feront moins de chemin et seront moins traités par des produits chimiques. En plus, ils auront meilleur goût et seront meilleurs pour la santé !
  • Le gaspillage alimentaire a sa part de responsabilité dans la pollution. Selon Recyc-Québec, 63% des aliments sont jetés alors qu’ils sont encore consommables et un ménage canadien gaspille environ 310 lbs de nourriture chaque année, ce qui correspond à 1 100 $. Ces aliments gaspillés ont pollué pour être créés et achetés et devront être remplacés sans même avoir été consommés. Certaines applications luttent donc contre ce gaspillage et vous permettent également de faire des économies, tel que FoodHero (pour les épiceries metro et IGA) et Flashfood (pour les magasins Maxi).
  • Pour ce qui concerne les déchets, le tri est crucial pour recycler au maximum les déchets qui peuvent avoir une deuxième vie. Le compost existe également pour les restes d’aliments. Il peut resservir comme engrais naturel pour les plantes et futurs légumes que vous pouvez faire pousser chez vous. Toutes ces méthodes feront ainsi diminuer la quantité de déchets non-recyclables.
© Jasmin Sessler

POUR LES PRODUITS MÉNAGERS

© Daiga Ellaby

POUR LES VÊTEMENTS

  • En plus de recycler ce que vous ne mettez plus, vous pouvez privilégier les marques locales et écoresponsables qui utilisent des matières naturelles ou recyclées. Alizée, par exemple, conçoit ses manteaux au Québec, à partir de plastique recyclé. De nombreux autres concepts se développent ici et à l’étranger pour s’habiller de manière écoresponsable (suivez-nous sur Facebook pour découvrir les innovations écologiques dans le domaine de la mode).
  • Les friperies reviennent également en force ces dernières années. Cela permet d’acheter des vêtements usagers, en bon état et de leur donner une nouvelle vie pour ne pas les jeter et surtout pour réduire la création de nouveaux vêtements. En plus, c’est une bonne technique pour économiser !

AU TRAVAIL

  • Pour s’y rendre, privilégiez les transports en commun ou le covoiturage l’hiver et l’utilisation du vélo ou même la marche, en été. Certains sont obligés d’avoir une voiture, il est donc important de préférer les voitures qui ont une basse consommation d’essence ou qui roulent à l’électricité.
  • Sur votre lieu de travail, utilisez le papier recto-verso pour faire des économies. Il existe même du papier recyclé pour améliorer l’écoresponsabilité de votre entreprise, parlez-en à votre responsable ! 
  • Lorsque vous quittez votre bureau, n’oubliez pas d’éteindre la lumière et votre ordinateur. Et, quand vous partez simplement en réunion, vous pouvez juste éteindre l’écran d’ordinateur ou mettre l’ordinateur en veille.
  • Ce qui va peut-être vous surprendre, c’est que le fait de conserver vos courriels consomme de l’électricité. En effet, vos courriels sont stockés dans des serveurs et plus il y a de serveurs, plus il y a d’énergie consommée, donc plus vous conservez de courriels, plus c’est énergivore. Il est alors important de trier sa boite courriel régulièrement, d’en jeter le plus possible et de vous désabonner des infolettres que vous ne lisez plus.
© Fauxels

Comme vous l’aurez compris, chaque petit geste compte ! Sur Facebook, il y a même des groupes pour vous aider à en savoir plus, par exemple Objectif Zéro déchet – Ville de Québec. Ce groupe répond aux questions sur le tri, sur les épiceries en vrac et sur toute autre manière d’améliorer son empreinte écologique. Chacun possède sa part de responsabilité, c’est maintenant qu’il faut agir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *